59e Session de la Conférence Générale des adventistes du septième jour

International

Ordination des femmes ne sera pas ajoutée à l'ordre du jour de la 59ème Session de la Conférence Générale de l'église adventiste du septième jour.
print druckenemail versenden

Silver Spring, Maryland/Etats-Unis, 11.06.2010 / AR/ANN/APD

La question de l'ordination des femmes ne sera pas ajoutée à l'ordre du jour de la 59ème Session de la Conférence Générale de l'église adventiste du septième jour.

Voilà ce qu'a annoncé le président de l'Eglise Jan Paulsen le 6 avril dernier.

Le président Jan Paulsen a dit qu'un sondage réalisé auprès des treize Divisions de l'église a révélé que trois Divisions auraient souhaité que la question de l'ordination des femmes soit à l'ordre du jour lors de la session mondiale qui aura lieu cet été. Il a ajouté que deux Divisions n'ont pas répondu. [photo : Rajmund Dabrowski]

S'adressant aux dirigeants durant l'Assemblée de Printemps qui s'est tenue à Silver Spring dans le Maryland, J. Paulsen a dit qu'un sondage réalisé auprès des treize Divisions de l'église adventiste mondiale a révélé que seulement trois Divisions acceptent un changement dans la politique actuelle qui est de ne pas ordonner les femmes pour le ministère pastoral, et huit Divisions ont rapporté qu'un changement à ce niveau-là aurait un impact négatif sur les membres. Apparemment, deux Divisions n'ont pas donné de réponse à la question qui leur a été posée.

L'enquête a émané de discussions qui ont eu lieu lors du comité exécutif administratif du président de l'église en janvier 2010.

Les remarques de J. Paulsen sont venues en réponse à une question de Johann E. Johannsson, pasteur et également trésorier à la Division Transeuropéenne. J.E. Johannsson a demandé pourquoi cette question n'était pas à l'ordre du jour de l'Assemblée de Printemps comme cela avait été promis lors du Comité annuel l'an dernier.

J. Paulsen a dit aux délégués de l'Assemblée de Printemps : « Nous avons eu une grande discussion à ce sujet et nous nous sommes mis d'accord à ce moment-là pour tenter de prendre le pouls de l'église mondiale sur la question du rôle des femmes aux postes de direction et du rôle des femmes dans le ministère ».

Johann Johannsson, trésorier de la Division Transeuropéenne, a demandé à J. Paulsen un rapport sur la promesse faite au mois d'octobre dernier de discuter de la question de l'ordination des femmes lors de l'Assemblée de Printemps.

Il a ajouté : « Les trois Divisions qui ont répondu qu'elles se sentaient prêtes pour soutenir les femmes dans le ministère par le processus de l'ordination ou à des rôles importants dans leur Division le feront ».

Parmi les huit Divisions qui n'ont pas souhaité que la question de l'ordination des femmes soit reconsidérée, chacune a inclus dans sa réponse une description de comment les femmes sont engagées dans le leadership dans leur Division respective. Toutefois, « elles ont dit qu'elles ne souhaiteraient pas ordonner les femmes, et que les membres dans cette partie du monde seraient négativement touchés par cela. ... Cela ébranlerait sérieusement l'unité de l'église » a expliqué J. Paulsen.

Par la suite, J. Paulsen a dit que la direction de l'église avait conclu « qu'il n'y a absolument aucun fondement pour présenter quelle mesure que ce soit à la session. ... Nous avons senti que nous ne pouvions pas commencer à aborder à nouveau cette question. Vu les sentiments et réponses que nous avons reçus, nous devons en rester là ».

Pourtant, a-t-il ajouté, « par honnêteté envers l'église mondiale, vous êtes nombreux à dire 'qu'il y a aussi des changements qui s'opèrent dans l'église au niveau de notre Division. Nous ne sommes plus là où nous en étions il y a dix ans. C'est un processus d'éducation, un processus de croissance. Peut-être qu'on a besoin d'une nouvelle génération. Je ne sais pas ».

Aux sessions de la Conférence Générale de 1990 et 1995, les délégués ont examiné avec attention la question de l'ordination des femmes, mais ont refusé de prendre une décision par deux fois. Etant donné que l'ordination est exigée dans certains départements, selon les règlements intérieurs de l'église, incluant une élection pour occuper les postes de direction les plus élevés, il est probable que la question reste en discussion encore pendant quelque temps.


back (4'211 Zeichen)

Comment sont choisis les délégués pour la Session mondiale de la Conférence Générale ?

La procédure pour la constitution de la délégation a été conçue dans l
print druckenemail versenden

Silver Spring, Maryland/Etats-Unis, 11.06.2010 / ANN/APD

Du 23 juin au 3 juillet, plus de 2400 représentants de l'église voteront sur les sujets à l'ordre du jour de la 59ème session de la Conférence Générale de l'église adventiste du septième jour mondiale. Qui sont-ils et comment sont-ils choisis ?

La constitution de l'église adventiste décrit la procédure qui a été suivie depuis l'été dernier. Les délégués entrent dans une des deux catégories suivantes : les délégués réguliers, ceux qui représentent les différents niveaux de l'administration de l'église et les délégués au sens large, qui représentent les entités et institutions de l'église mondiale, telle que les universités.

Les délégués réguliers issus des administrations des unions de fédérations, des unions de missions, des fédérations, des missions et des unions d'églises, sont sélectionnés soit par leur propre Division, soit par leur union respective, à savoir le niveau d'administration suivant de l'église.

La constitution de l'église décrit des règles spécifiques sur le nombre de délégués que chaque corps administratif obtient. Quel que soit le nombre de ses membres, chaque union de fédération se voit attribuer deux délégués, en plus de son président, qui tombent sous la catégorie de délégués au sens large. Chaque union de mission, qui agit comme une union de fédération mais qui n'est pas financièrement autonome, obtient un délégué. Chaque président des unions de missions est de même à considérer comme un délégué au sens large.

Ce modèle se reproduit pour chaque corps administratif de l'église jusqu'à l'église locale. Les fédérations locales et les missions locales se voient attribuer deux délégués chacune, quel que soit leur nombre de membres. Les unions d'églises peuvent également choisir deux délégués quel que soit son nombre de membres.

Si une Union ne parvient pas à combler son quota, sa Division est libre de réallouer les places de délégués restants.

Les 13 Divisions de l'église attribuent collectivement 400 délégués réguliers additionnels devant être assignés à chacune d'entre elle sur la base de la proportion du nombre de leurs membres par rapport au nombre de membres de l'église mondiale.

Quand les quotas de délégués sont basés sur le nombre de membres de l'église, les calculs d'allocation se font sur les statistiques du nombre de membres au 31 décembre de la deuxième année avant la Conférence Générale. La constitution de l'église déclare également que pour que les entités soient éligibles pour envoyer des délégués à la session, elles doivent également exister au 31 décembre de cette même année.

La constitution de l'église parle du reste des délégués comme de « délégués au sens large ». Les vingt délégués que chaque Division envoyés à la session entrent dans cette catégorie, ainsi que les vingt délégués choisis par le comité administratif de l'église parmi les employés de la Conférence Générale.

Le comité administratif de 300 membres, qui inclut des représentants de chacune des treize Divisions de l'église et qui se réunit deux fois par an pour conduire les affaires de l'église, est automatiquement compris dans le compte de délégués pour la session.

Les directeurs et directeurs adjoints de chaque département et association de la Conférence Générale à Silver Spring dans le Maryland sont également ajoutés à la catégorie des délégués au sens large.

De même que les délégués additionnels sont alloués selon le nombre de membres d'église, les délégués additionnels au sens large sont alloués sur la base du nombre d'institutions dans chaque Division de l'église.

Le reste des délégués au sens large est composé de 300 représentants de la Conférence Générale, dont des employés, des secrétaires des différentes Divisions de l'église, des laïcs et des pasteurs choisis par le comité administratif.

D'après la constitution de l'église, au moins un tiers des délégués doivent être présents à l'ouverture de la session de la Conférence Générale pour atteindre le quorum nécessaire à la conduite des affaires de l'église. Cependant, la constitution poursuit en indiquant que dans le cas d'une urgence financière ou d'une « autre crise majeure au sein de l'église ou de la scène internationale », le comité administratif peut réduire le nombre de délégués requis pour la session.

La constitution fournit également des directives concernant la composition de la délégation en indiquant que chaque administration de Division est responsable de s'assurer que sa délégation est composée d'adventistes « assistant de manière régulière aux services de l'église » et qu'au moins la moitié « devrait être des laïcs, des pasteurs, des enseignants et autres employés non-administratifs des deux sexes, et représentant une variété de groupes d'âge et de nationalités ».

Bien qu'aucun quota spécifique ne soit précisé, il est « attendu et supposé » que les délégués représenteront la diversité de l'église, a déclaré Larry Evans, le sous-secrétaire de l'église adventiste mondiale.

Le département du secrétariat de l'Eglise devrait normalement diffuser la liste complète des délégués de la session le 23 juin, juste après son approbation officielle.

L'église adventiste est organisée autour de cinq niveaux administratifs. Le siège mondial de l'église, appelé Conférence Générale, supervise treize régions du monde appelées Divisions. Les Divisions sont composées d'Unions, qui sont elles-mêmes composées de fédérations, qui supervisent un groupe d'églises locales. Il y a deux types d'Unions et de Fédérations : celles qui sont financièrement autonomes et qui élisent leurs propres responsables, et celles qui dépendent de leur Division pour assumer leur propre fonctionnement. Les unions de fédérations et les fédérations tombent dans la première catégorie ; les unions de missions et les missions entrent dans la deuxième catégorie. Enfin, dans certaines régions du monde, des groupes d'églises sans fédération seront organisés en ce qui est appelé une union d'églises, au sein de laquelle les congrégations locales se reporteront directement à leur union respective.

back (6'392 Zeichen)

Offrande de la session de la Conférence Générale profite à la région de la route de la soie
print druckenemail versenden

Silver Spring, Maryland/Etats-Unis, 11.06.2010 / ANN/APD

L'offrande missionnaire récoltée à la session de la Conférence Générale de cet été financera de nouvelles initiatives lancées le long d'une ancienne route commerciale reliant l'Asie de l'est à l'Europe. Ce territoire, connu sous le nom de route de la soie, s'étend dans une région où il y a très peu d'adventistes.

« Les dirigeants ont choisi cette zone prioritaire parce que la déclaration de mission de l'église nous appelle à enseigner et soigner partout dans le monde, sans exclure personne, a dit Mike Ryan, vice-président général de l'église adventiste mondiale.

La route de la soie est un ancien réseau de routes commerciales qui s'étend de l'est de l'Asie à l'Europe. L'offrande récoltée durant la session de la Conférence Générale de cet été à Atlanta profitera aux projets d'évangélisation dans cette Division. [graphique : Global Mission]

La route de la soie est un réseau d'anciennes routes commerciales qui débuta aux alentours de 200 B.C. Cette route traverse la Chine, l'Inde, le Pakistan, l'Afghanistan, l'Asie Centrale, la Turquie et le Moyen-Orient.

Cette région s'étend aussi au cœur de la fenêtre 10/40, territoire qui se trouve entre le 10ème degré de latitude nord et le 40ème degré de latitude nord dans l'hémisphère est. Ces dernières décennies, l'église adventiste et les autres dénominations chrétiennes ont mis l'accent sur la mission dans cette région ; alors qu'environ deux tiers de la population mondiale vit dans ce territoire, seulement 1 % sont chrétiens.

M. Ryan a dit que l'église adventiste pourra établir des écoles et des cliniques médicales dans les régions jouxtant la route commerciale historique, foyer de millions de musulmans, hindous, bouddhistes et animistes.

« D'un point de vue théologique, les adventistes croient fermement que Dieu aime chaque individu qui vit sur cette terre » a déclaré M. Ryan. « Voilà pourquoi nous avons choisi cette zone de grande priorité ».

Organisée tous les cinq ans, la session de la Conférence Générale est un rassemblement spirituel mondial et une rencontre administrative internationale. Cette année, la session aura lieu à Atlanta.

Les fonds collectés durant les précédentes sessions de l'église adventiste mondiale ont profité aux initiatives telles que 'Espoir pour les grandes villes' et la construction de la station de radio Guam, qui diffuse maintenant 300 heures de programmation par semaine en Asie de l'est, notamment en Chine, en Indonésie et au Vietnam.

Pour plus d'informations sur l'offrande missionnaire de la session de la Conférence Générale 2010, consultez www.gcsession.adventistmission.org

back (2'710 Zeichen)

Suivez la session de la Conférence Générale grâce aux ressources médiatiques de de l'église adventiste
print druckenemail versenden

Silver Spring, Maryland/Etats-Unis, 11.06.2010 / ANN/APD

Du 23 juin au 3 juillet, des dizaines de milliers d'adventistes du septième jour sont attendus au Georgia Dome à Atlanta pour la 59ème session mondiale de l'église adventiste. A ceux qui souhaitent avoir des nouvelles de la Session, l'église propose plusieurs ressources médiatiques pour une couverture quotidienne en informations, articles et analyse.

Adventist News Network (ANN) publiera régulièrement des informations et articles quotidiens sur son site web www.news.adventist.org, ainsi qu'un podcast quotidien 'Atlanta 2010 Today'. ANN produira également une émission quotidienne d'informations à la télévision, 'Adventist NewsLine -- Edition Session Mondiale', qui sera diffusée sur Hope Channel à 18h30 heure locale.

L’Agence de presse APD publiera aussi régulièrement des articles an langue allemande sur les sites web : www.stanet.ch/APD et www.apd.info

L'Adventist Review, comme par le passé, remplira son rôle en diffusant un rapport officiel de la session, avec une édition imprimée quotidienne du magazine. Les abonnés au magazine recevront les magazines quotidiens de manière automatique.

ANN mettra aussi à jour des nouvelles de la session sur www.twitter.com/adventistnews.

« Ce que nous voulons, c'est que les membres d'église puissent savoir ce que leurs dirigeants sont en train de faire, de dire et de voter » a dit Rajmund Dabrowski, directeur des communications de l'église adventiste. « Notre équipe rédigera des articles sur les points à l'ordre du jour en matière de politique et de finance, ainsi que des articles sur la vie de la session, les marottes et les personnalités ».

Willa Schornmeyer, ancienne reporter pour la télévision basée à Los Angeles, coordonnera la couverture de la session de cet été pour 'Adventist NewsLine', une émission quotidienne d'informations d'une durée de 30 minutes. [photo d'archives d'ANN prise par Ansel Oliver]

Le podcast quotidien d'une durée d'une heure d'ANN sera produit par John Smith, ancien producteur radio de la British Broadcasting Corporation. Disponible à partir de la page d'accueil d'ANN, Atlanta 2010 Today présentera des articles de fond, des interviews des nouveaux dirigeants de l'église adventiste mondiale et des commentaires, ainsi qu'une couverture des services de culte, de la musique et de la parade des nations de la session.

« La session de la Conférence Générale mondiale est une expérience passionnante et unique, et ce podcast vous emmènera au cœur de l'évènement le plus important du calendrier de l'église. Ainsi, les auditeurs pourront partager les expériences des quelques 70000 adventistes rassemblés à Atlanta » a expliqué J. Smith.

J. Smith sera rejoint par d'autres radioreporters, dont des représentants de la National Public Radio des Etats-Unis et des reporters des précédentes sessions.

L'émission télévisuelle quotidienne d'informations d'une durée d'une demi-heure d'ANN, Adventist NewsLine, donnera aux téléspectateurs une vision instantanée des activités de la session et couvrira un package quotidien de nouvelles. Le producteur de l'émission, Williams Costa Jr., directeur adjoint des communications pour l'église adventiste mondiale, a dit que l'objectif est d'informer l'église mondiale des évènements et changements.

« Si nous avons une communication claire, cela permet aux gens d'avoir davantage confiance en l'église mondiale » a déclaré W. Costa.

Willa Schornmeyer, ancien reporter de télévision pour KTLA à Los Angeles, coordonnera les informations pour leur diffusion à la télévision.

Atlanta 2010 Today et Adventist NewsLine commenceront à être diffusés le mercredi 23 juin. Pour obtenir des informations supplémentaires sur la session, consultez www.news.adventist.org ou www.gcsession.org

back (3'854 Zeichen)


Impressum Top

Adventist Press Service (APD)
Postfach 104
CH-4020 Basel
E-Mail: APD-CH(at)apd.info
Web: https://www.apd.media/

Herbert Bodenmann (verantwortlich), Journalist SFJ
Tel: +41 79 225 95 11
Christian B. Schäffler, Journalist SFJ